La migraine ophtalmique, comment se soulager ?

Une migraine qui entraîne des troubles visuels est appelée migraine ophtalmique ou oculaire. Elles peuvent se développer avec ou sans la douleur associée à un mal de tête classique.

Pendant une crise de migraine ophtalmique avec aura visuelle, vous pouvez voir des lumières clignotantes ou des points lumineux qui se promènent, des lignes en zigzag ou des étoiles dans les yeux. Il se peut que vous ayez des angles morts dans votre champ de vision (votre champ de vision se rétrécit). Parmi les personnes qui déclarent avoir des migraines, une personne sur cinq ressent ces symptômes.

Les migraines oculaires peuvent nuire à vos capacités à effectuer différentes tâches comme la lecture, l’écriture ou la conduite. Les symptômes sont passagers et ce n’est pas considéré comme une affection grave.

La migraine ophtalmique est parfois confondue avec la migraine rétinienne, mais ce sont deux pathologies distinctes. Une migraine rétinienne est rare et ne touche qu’un œil. La perte de vision d’un œil peut être le symptôme d’un problème médical plus grave.
Si vous avez une perte de vision d’un seul œil, vous devriez consulter un médecin.

Les causes exactes ne sont pas connues, mais des antécédents personnels ou familiaux migraineux sont des facteurs reconnus. Les médecins pensent que les causes sont les mêmes que la migraine classique.

Migraines ophtalmiques et aura

Il existe deux types de migraines oculaires avec et sans aura.

Certaines personnes ont une aura visuelle environ 10 à 30 minutes avant l’apparition des crises de migraine. Les symptômes de l’aura peuvent inclure des sensations de brouillard, troubles de la vision, de confusion mentale, engourdissement ou picotement dans les mains ou le visage, le sens du toucher altéré, le goût ou l’odorat perturbés, des taches monochromes dans les yeux, des taches brillantes, des lumières clignotantes ou des lignes brisées, la vision qui devient floue… Cependant ce ne sera pas tout le monde qui aura des auras.

Les migraines oculaires peuvent aussi désigner une céphalée qui s’accompagnent de troubles visuels accompagnés ou non de douleurs. C’est ce qu’on appelle les migraines ophtalmiques. Elles peuvent inclure certains ou tous les symptômes visuels de l’aura énumérés ci-dessus. Elles sont généralement le résultat de l’activité migraineuse dans le cortex visuel du cerveau.

Migraines et maux de tête

Certaines personnes utilisent les termes « migraine » et « mal de tête » sans faire de distinguo entre les deux termes, mais il y a une différence entre maux de tête et céphalée.

Les douleurs causée par un mal de tête seront légères à modérées. Les céphalées de tension ont tendance à distraire mais ne sont pas débilitantes. Ce n’est que dans de rares cas qu’il y aura sensibilité à la lumière ou au son.

Pour l’état migraineux, la douleur est modérée à forte. De nombreux patients ressentent des battements ou des palpitations intenses et persistantes. La douleur ressentie est souvent débilitante. Certains patients éprouveront des nausées ou des vomissements, ainsi qu’une sensibilité à la lumière et au son, des troubles du langage. Dans certains cas ils devront s’allonger dans le noir et le silence et patienter jusqu’à ce que la douleur passe et se masser le crâne.

Autres types de maux de tête

Parfois, les maux de tête avec aura sont un symptôme d’un problème tiers comme :

  • traumatisme crânien
  • AVC
  • tumeur cérébrale
  • anévrisme
  • névralgie du trijumeau
  • vascularite cérébrale
  • dissection artérielle
  • hydrocéphalie
  • inflammation due à la méningite, à l’encéphalite ou à d’autres infections
  • fuite de liquide céphalo-rachidien
  • exposition à des substances toxiques
  • ETC…

Les différents déclencheurs

La cause hormonale

Les migraines ont été liées à l’hormone œstrogène. Les œstrogènes contrôlent les substances chimiques dans le cerveau qui affectent la sensation de douleur. Chez les femmes, les hormones fluctuent en fonction du cycle menstruel, de la grossesse et de la ménopause. Les taux d’hormones sont également influencés par les contraceptifs oraux et les traitements hormonaux substitutifs.

La génétique

Il existe un lien génétique avec cette pathologie. Des antécédents familiaux de maux de têtes ou de migraine ophtalmique augmentent vos chances d’en souffrir vous aussi . De nombreuses personnes sont capables d’identifier des phénomènes déclencheurs, mais les recherches récentes ont montré qu’il s’agit d’une combinaison de facteurs qui déclenchent ce type de migraine. Les déclencheurs varient d’une personne à l’autre et peuvent inclure :

  • stress, anxiété, relaxation après une période de stress
  • trop de caféine ou sevrage de la caféine
  • sons forts
  • lumières vives
  • puissantes odeurs
  • changement météo
  • les boissons alcoolisées, en particulier le vin rouge
  • aliments contenant des nitrates
  • les aliments contenant du glutamate monosodique, également connu sous le nom de glutamate de sodium, monosodium glutamate, GMS ou MSG
  • aliments contenant de la tyramine (les viandes, les produits fermentés « fromages », certains fruits et légumes « avocat, figue, cacahuète, banane… »)
  • édulcorants artificiels (l’aspartame, la saccharine, le cyclamate)

Vous pouvez essayer de trouver les différents déclencheurs de vos migraines en tenant un journal. Il doit comprendre des notes sur l’alimentation, l’exercice, les habitudes de sommeil et les menstruations.

Le traitement des migraines

Les migraines oculaires disparaissent généralement d’elles-mêmes entre 30 et 60 minutes. Vous devriez vous reposer et éviter les déclencheurs tels que les lumières vives, bruit, agitations jusqu’à ce que les problèmes de vision aient disparu.

Il existe des traitements en vente libre et des médicaments sur ordonnance qui peuvent être utilisés pour traiter les migraines récurrentes. Les médicaments en vente libre comme le Doliprane (Paracétamol), l’ibuprofène… qui peuvent être utilisés pour réduire les symptômes visuels et la douleur.

Votre médecin peut vous prescrire des bêta-bloquants, pour détendre les vaisseaux sanguins, des inhibiteurs calciques, qui peuvent empêcher les vaisseaux sanguins de se contracter, des antiépileptiques ou antidépresseurs, qui sont parfois utilisés pour traiter et prévenir les migraines.
Certains de ces médicaments sur ordonnance seront pris en traitement fond pour prévenir les crises au lieu d’être consommés lorsque vous souffrez.

Soulager une migraine ophtalmique

Soulager une migraines ophtalmique

Si vous le pouvez, rentrez chez vous et allongez-vous ou asseyez-vous dans une pièce sombre au calme, mettez une serviette humide sur votre front, massez fortement votre crâne et vos tempes.

Quoi faire ?

Bien que ces types de problèmes puissent ne pas nécessiter de traitement, vous devriez consulter votre médecin si vous en souffrez de manière récurrentes. Vous devriez également appeler votre médecin si leurs fréquences augmentent. Votre médecin peut s’assurer qu’il n’y a pas de problèmes grave et peut également vous prescrire des médicaments qui peuvent réduire la fréquence ou l’intensité des symptômes.

Si vous souffrez d’une perte de vision radicale, d’une perte de vision d’un œil ou d’un trouble de la pensée, consultez immédiatement votre médecin.

Tinnitus

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *