Qu’est-ce que la roséole et ses symptômes ?

Cette maladie de l’enfant touche les plus petits généralement avant leurs deux ans et l’âge présentant le plus de risque est entre deux et vingt-deux mois. Après l’âge de quatre ans, il peut être touché, mais c’est nettement plus rare. Selon une étude, plus de 80% des bébés sont atteints avant leur entrée en maternelle.

La roséole en trois points

Si votre chérubin est atteint de roséole, voici comment les éléments à connaître pour déceler cette affection.

La sixième maladie

Nommé « roséole » dans le jargon médical, certains la connaissent sous d’autres termes comme la fièvre de trois jours, la 6e pathologie – appelé comme tel, car elle se trouvait à la sixième position dans une liste de maladies entraînant une éruption cutanée – ou encore l’exanthème subit. Elle est dû au virus hvv6 et provenant de l’herpès humain de type 6. Ce virus atteint l’enfant par le nez et la gorge quand un humain porteur du virus est victime d’éternuement ou de toux par la salive ou la morve.

La fièvre, un premier symptôme inquiétant

La roséole se manifeste par des symptômes facilement reconnaissables. Généralement, les premiers symptômes de la maladie font leur apparition entre cinq et dix jours après que votre chérubin soit infecté. Le premier signe est une fièvre très forte qui se situe généralement entre 39 et 40 degrés durant trois jours – veillez à prendre régulièrement la température de votre enfant durant cette période, elle ne descend pas malgré les médicaments comme le paracétamol.

Dans certains cas, cette hausse de température peut également survenir avec d’autres symptômes comme des désagréments au niveau du système digestif (diarrhées, vomissements, ballonnements par exemple), mais aussi des yeux légèrement gonflés, des maux de gorge, un écoulement nasal,les bébés peuvent avoir des convulsions – très impressionnants, cela est dû à la forte fièvre – ou encore une grosseur légère au niveau des ganglions.

Des éruptions cutanées

Après ces trois jours de fièvre intense, d’autres symptômes se manifestent. Durant ce quatrième jour, vous remarquerez que la température de votre enfant baisse nettement, mais vous observerez aussi que des taches de couleurs roses font leur apparition au niveau de certaines parties du corps : sur le nez, le menton, le front ou encore les joues, mais également sur les épaules, la poitrine et le ventre. Ces éruptions cutanées peuvent s’effacer après une journée voire plusieurs jours (dans certains cas, elles peuvent cesser d’être visibles en deux ou trois heures par exemple). Votre chérubin ne sera pas dérangé par ces éruptions cutanées.

Cependant, certains virus ne se manifestent pas de la même manière. Certains petits enfants atteints de la Roséole peuvent présenter de la température sans éruption sur la peau ou le contraire. Alors, le diagnostic devient plus difficile, mais référez-vous au médecin traitant de votre angelot dès que vous remarquez que la température de excède les 37,5 degrés pour éviter tout risque.

Les gestes de prévention

Pour éviter que votre chérubin soit atteint du virus de la roséole, vous pouvez adopter des gestes simples. Comme énoncé plus haut, les tout-petits attrapent cette maladie suite à une transmission par une personne portant le virus. Privilégiez des mouchoirs en papier à celui en tissu et jetez-les immédiatement à la poubelle une fois qu’ils sont utilisés pour éviter que la salive et les sécrétions nasales ne se promènent dans l’air.

Vous devez également nettoyer vos mains et celles de l’enfant avec un gel ou un savon antibactérien très régulièrement – notamment après une visite dans un magasin ou après les transports en commun.

De plus, le nez de votre bébé doit être rincé plusieurs fois par jour avec un sérum physiologique que vous trouverez en pharmacie. Chaque jour, ouvrez grand les fenêtres de votre appartement et votre maison pour laisser l’air se renouveler et ne pas laisser le virus stagner. Dans votre logement, nettoyez régulièrement les objets utilisés par votre petit ange comme les différents jouets avec une lingette désinfectante.

Si le lieu de garderie (crèche, chez une nourrice gardant plusieurs bambins, etc.) annonce qu’un cas de roséole a été détecté, n’y envoyez pas votre enfant durant plusieurs jours. Si il est atteint de la maladie, prévenez le personnel en charge du lieu de collectivité et laissez-le se reposer à la maison.

Avec tous ces gestes, vous pourrez atténuer les risques de transmission du virus de la roséole.

Le traitement de la roséole

Rassurez-vous, la roséole est bénigne donc loin d’être grave. Malheureusement, pour diagnostiquer votre petit ange, il faut attendre qu’elle passe pour laisser apparaître les tâches roses.

Traiter la fièvre avec des médicaments

Néanmoins, la forte montée de température – pouvant durer trois à cinq jours selon les malades – peut être très alarmante pour les parents. Pour soulager votre angelot, vous devez avant tout la traiter durant la première phase de la maladie.
Selon l’âge, vous devez adapter ce traitement en vous renseignant auprès d’un pédiatre. Si votre bébé a plus de deux mois, vous pouvez lui administrer du paracétamol ou de l’ibuprofène en respectant les doses prescrites (10 mg par kilo de dont les prises doivent être différées de quatre heures pour le paracétamol).

Traiter la fièvre naturellement

En parallèle des médicaments – dont la dose est à vérifier auprès d’un professionnel de santé – vous pouvez avoir recours à des remèdes plus naturels pour atténuer la fièvre. Tout d’abord, durant cette période vous devez impérativement éviter de nourrir votre enfant avec des nutriments trop sucrés et provenant des grandes surfaces. Pour cela, privilégier des légumes et des fruits de saison (en hiver, optez pour des carottes, des épinards et du céleri par exemple).

Pour le soulager, n’hésitez pas à lui ôter ses vêtements en laissant un body plus léger, mais aussi en utilisant une serviette tiède que vous apposerez sur son cou et sur son front. Durant cette période la température est élévée, vous devez lui faire boire de l’eau très régulièrement, car il peut se déshydrater à cause de la transpiration. Si votre chérubin présente une forte envie de dormir, laissez-le se reposer, car il aura besoin d’énergie pour s’en remettre. Soyez tendre avec lui pour le rassurer en lui faisant des câlins. S’il n’arrive pas à manger, ne vous inquiétez pas, car le fait d’avoir de la température coupe la faim, dans ce cas ne l’obligez pas.

Les autres gestes à adopter

Durant la durée de la roséole (pouvant aller jusqu’à une dizaine de jours), vous devez ajuster vos habitudes pour que votre petit ange soit soulagé, mais aussi pour être certain de venir à bout de cette affection. Pour cela, vous devez surveiller la température de sa chambre pour qu’elle affiche précisément 19 degrés, ensuite lorsque vous le lavez la température de l’eau ne doit pas excéder 1 degré de plus que température de son corps et enfin, faites-lui boire des jus de fruits pour que son organisme ingère un peu de sucre.

Attention aux complications

Bien que cette maladie ne soit pas grave pour votre bébé, il peut arriver que des complications surviennent. Si votre enfant présente les cas suivants, précipitez-vous auprès d’un professionnel de santé :

Des épisodes convulsifs à cause la haute température du corps
Méningite due à un virus
Un taux de plaquettes sanguines moins importantes

Dès les premiers signes de température, contactez un médecin. Mais bonne nouvelle, une fois qu’une personne est atteinte par cette maladie elle se retrouve immunisée à vie.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *