Qu’est ce que l’extraction ou avulsion dentaire

Trouver une personne n’ayant jamais été confrontée à une extraction dentaire n’est évident. Entre 5 et 9 ans, la chute des dents de lait nécessite parfois de tirer sur une dent. Si cette opération est bénigne pour les dents de lait elle ne l’est plus pour celles des adultes.

Uniquement quand c’est nécessaire

Tout bon chirurgien dentiste essayera toujours de conserver au maximum les dents naturelles de son patient. Il est toujours préférable de converser une dent même si elle est abîmée, plutôt que de l’arracher pour la remplacer.

Cela explique pourquoi l’expression « arracheur de dents » soit attribuée à un mauvais dentiste. Avant d’extraire une dent il y a de nombreux recours qui permettent de retarder le moment fatidique. Elle ne doit être extraite que si toutes les autres possibilités ont déjà été étudiées.

Comme toujours en médecine dentaire, c’est une question d’avantages et d’inconvénients. Il ne faut arracher la dent que lorsque le risque de la garder est plus grand que les avantages de sa conservation.

Quand est ce que l’extraction dentaire est nécessaire

Le cycle de vie et de maintenance passe donc par différentes étapes avant une extraction chirurgicale dentaire.

La première carie

Le premier souci rencontré par une dent, est souvent une petite carie. Dans ce cas, une visite chez le dentiste s’impose et cette carie est traitée par un plombage. Cela signifie que la partie cariée est retirée par fraisage, puis remplacée par un matériau artificiel. De nos jours, le classique amalgame métallique fait place à un matériau polymère blanc plus esthétique. Ce matériau qui durcit grâce à une lumière spéciale s’appelle photopolymère.

Les caries suivantes

Les caries suivantes seront traitées de la même manière mais elles vont fragiliser la dent au fur et à mesure. Rien n’est aussi solide que l’émail naturel ou la dentine. Lorsqu’une trop grande partie de la partie visible est remplacée par du plombage, elle devient fragile et risque de se casser. Ce risque est accru si les obturations se trouvent de part et d’autre de la dent.

La dévitalisation

Lorsqu’une trop grande partie de la dent est abimée, le dentiste devra travailler tout près de la pulpe de la dent. Or c’est dans cette pulpe que se trouve le nerf de la dent. Pour cette raison, le dentiste devra éventuellement prendre la décision de retirer cette pulpe et le nerf afin d’éviter le risque de douleurs et d’infection à l’intérieur de la dent et de chaque canal. Lors de la dévitalisation, la pulpe est alors remplacée par un matériau artificiel. À cette étape il est très important que le dentiste retire correctement toute la pulpe afin d’éviter le risque d’infection au niveau des racines de la dent. Cette chirurgie est toujours effectuée sous anesthésie locale.

On parle alors de dévitalisation car la partie vivante est éliminée, il ne reste plus que la partie minérale. Une bonne dévitalisation doit être pratiquée au microscope et cela peut durer 2 à 3 heures selon le nombre de racines que possède la dent. Ce traitement ce fait canal aprés canal. Un chirurgien dentiste spécialisé dans ce domaine s’appelle un Endodontiste.

La dévitalisation n’est pas à prendre à la légère car même si on a l’impression de conserver sa dent, c’est déjà une grande perte pour votre capital dentaire.

Si nécessaire, un pivot sera placé à l’intérieur de la dent pour solidifier sa structure de l’intérieur. À cette étape, il sera peut être nécessaire de remplacer la partie visible par une dent artificielle appelée couronne.

Les différentes couronnes dentaires

Couronne dentaire en métal

Autrefois, les couronnes étaient faites en alliage de métal : chrome, cobalt, argent, or… Ce type de couronne est encore fréquent dans les pays en développement car elle est solide. À cause de son aspect métallique, elle n’est pas très esthétique mais peut encore convenir si elle est posée au fond de la bouche, vous en trouverez surtout sur les molaires ou les dents de sagesse.

Couronne dentaire en céramo-métallique

C’est une structure métallique recouverte de céramique. La couronne est alors blanche à l’extérieur. Comme la céramique ressemble beaucoup à l’émail, elle est beaucoup plus esthétique tout en restant bon marché. Toutefois, cette couronne dentaire à 2 défauts :

  • Un bord métallique au niveau de la gencive peut apparaitre avec le temps
  • Pour une incisive elle peut paraitre opaque car elle ne laisse pas passer la lumière

Couronne dentaire en Zircone, en Porcelaine ou Céramique

Cette couronne est entièrement sans métal. Elle reste néanmoins très solide et aussi durable que les autres types de couronnes dentaires. Elle possède aussi l’avantage d’être le type de couronne la plus esthétique du marché. En effet, elle laisse passer une partie de la lumière, ce qui lui donne un aspect très naturel. C’est le meilleur choix pour les incisives et les canines, mais aussi la plus chère.

Infection de la racine

Parfois une dévitalisation ne suffit pas à sauver une dent et une infection se déclare à la base d’une racine. Dans ce cas, il est encore possible de refaire le traitement des canaux (dévitalisation), mais statistiquement, les chances de rechute sont de 50%.

C’est dans ce genre de situation, qu’arracher la dent peut présenter plus d’avantages que d’inconvénients.

Déchaussement

Le déchaussement est l’autre cause qui peut nécessiter l’extraction d’une dent. Ce phénomène signifie que l’os de la mâchoire s’est résorbé. On parle souvent de résorption de gencive mais c’est en fait l’os sous la gencive* qui se résorbe et la gencive qui suit.

Le déchaussement est provoqué par l’inflammation de la gencive. Cette inflammation est souvent provoquée par la présence de bactéries présentes dans la plaque dentaire.

Souvent on se rend compte du déchaussement lorsqu’il est trop tard et que la dent bouge. Si tel est le cas, elle peut finir par tomber ou s’infecter. En cas de déchaussement prononcé, il peut être nécessaire d’extraire une dent.

*La cavité des os de la machoire (manibule ou maxillaire) dans la quelle les dents sont ancrées se nomment alvéoles ou os alvéolaire qui possède une forme de fer à cheval. Elles sont ancrées grâce à leurs canaux radiculaires dans ces alvéoles. L’os alvéolaire meurt en même temps que la dent qui l’habite ce qui engendre une perte osseuse sauf si une chirurgie réparatrice est effectuée pour combler l’alvéole vide avec une greffe d’os ou avec des produits de substitution (bio matériaux).

La luxation dentaire

Suite à choc important au niveau de la machoire on peut voir apparaitre une luxation dentaire, vous pouvez vous retrouver avec vos molaires, canines ou incisives qui deviennent anormalement mobile. C’est ce que l’on appelle une luxation partielle. La luxation totale aussi appelée extrusion ou avulsion est une expulsion de la dent hors de son alvéole, il est conseillé dans ce cas d’aller consulter de toute urgence un praticien pour tenter de sauver ce qui peu l’être.

 

Précautions avant et après l’extraction

L’extraction dentaire ou avulsion est une opération chirurgicale qui consiste à retirer la totalité d’une dent : la partie visible mais aussi la racine. Il est très important de bien préparer l’extraction afin de ne pas laisser un morceau de racine dans la mâchoire car il pourrait être à l’origine d’une infection ou même d’un abcès. Arracher une dent se fait toujours sous anesthésie locale, grâce à quoi c’est une opération sans douleur.

Avant l’avulsion dentaire

  • Brossage : Pour permettre au chirurgien dentiste d’opérer dans un champ le moins contaminé possible il est recommandé de bien se brosser les dents les jours qui précèdent et juste avant l’intervention.
  • Anxiété : En cas de forte anxiété votre médecin peut vous prescrire un médicament approprié, mais il ne faut y avoir recours que si vous pensez être susceptible de paniquer. Dans le cas contraire, ce sera simplement un mauvais moment à passer que vous saurez surmonter.
  • Si vous avez un abcés un traitement antibiotique peut vous être prescrit, pour le résorber et faciliter l’opération.

Après l’avulsion dentaire

Durant les jours qui suivent l’avulsion, vous ressentirez une gêne post-opératoire et de légères douleurs mais rassurerez-vous, ce n’est que temporaire. Il est recommandé de suivre ces consignes durant la semaine suivant l’opération le temps de la cicatrisation des tissus:

  • Eviter le piment, le poivre et les plats épicés
  • Ne pas mastiquer sur la zone concernée
  • Eviter de fumer
  • Ne pas boire trop chaud ou trop froid (café, thé glace)
  • Eviter le sport car la respiration accélérée fera entrer plus de contaminations externes dans votre bouche
  • Des bains de bouches après chaque brossage

De manière générale, évitez tout ce qui peut apporter plus de contamination dans votre bouche (fromage au lait cru, viande crue…).

Remplacer une ou plusieurs dents

Il existe maintenant de nombreuses techniques permettant de remplacer les dents manquantes : le pont dentaire, les prothèses amovibles et enfin les implants dentaires.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *