Les causes d’une douleur dans les fessiers en position assise

Conseil et soins de santé

Très sollicités, les fessiers peuvent être le siège d’un certain nombre de douleurs. Un ostéopathe peut aider à vaincre les douleurs dans les fessiers, surtout lorsqu’on se tient dans la position assise. Il décèle les zones responsables des douleurs et soulage le dos à l’aide de manipulations appropriées. Faisons un point !

1-L’anatomie des fesses

Il nous serait très difficile de se tenir en position assise sans les fesses. D’ailleurs, on passe de nombreuses heures assis. Il convient de faire une brève présentation de cette partie du corps appelée aussi région glutéale.

Elles sont composées du muscle fessier

Le muscle fessier désigne un ensemble de couches formant les fesses. Il s’agit de 3 couches décrites de la manière suivante : le petit fessier, le fessier moyen et le grand fessier. Il faut savoir que ces différents muscles jouent un rôle très important. A cet effet, ce sont ceux-ci qui relient le bassin au fémur. Notons aussi qu’ils participent aux différents mouvements des jambes, du bassin et des cuisses. Par exemple, ces muscles vont intervenir dans le mouvement de rotation du bassin. Il y a également au niveau des fesses la présence de tissu graisseux. Les amas graisseux sont plus abondants chez les personnes en surpoids.

Elles sont innervées par le nerf sciatique

Le nerf sciatique parcourt toute la jambe jusque dans la partie supérieure de la fesse. On compte deux (2) nerfs sciatiques. En fait, le nerf sciatique est plus volumineux que les autres nerfs présents dans l’organisme. Au niveau des fesses, il faut dire que chaque nerf sciatique est enveloppé du muscle appelé grand fessier. Il se scinde en deux lorsqu’il arrive au genou. On a le nerf tibial et le nerf fibulaire commun. D’un autre côté, les fesses sont irriguées par de nombreux vaisseaux sanguins.

Douleur fessier position assise, anatomie des fesses

Zoom sur les douleurs des fesses en position assise

Vous pouvez ressentir des douleurs aux fesses en position assise. Cela peut vous rendre la vie très difficile. Ces douleurs au niveau des fessiers peuvent être causées par plusieurs facteurs. Faisons la lumière sur ces « fauteurs de troubles ».

La sciatique

La sciatique est aussi appelée la névralgie du nerf sciatique. Elle est provoquée par une irritation du nerf sciatique. Il faut préciser que les causes de cette irritation peuvent provenir de plusieurs sources. Dans la grande majorité des cas (près de 85%), on incrimine une hernie discale. Les autres cas sont dus soit à un tassement vertical soit à un traumatisme. Il y a aussi les cas imputés à un canal lombaire étroit chez le patient. En fait, le noyau va former une hernie qui comprime l’une des deux racines du nerf sciatique. L’irritation du nerf sciatique peut se manifester par des symptômes variés. D’où des douleurs dans les fesses. Le sujet atteint ressent de vives douleurs dans la fesse et la cuisse. Cette douleur difficile à supporter peut se propager jusque dans le pied. On peut également énumérer des symptômes tels que : des troubles de la sensibilité et des douleurs ressenties dans le bas du dos.

Il faut noter d’un autre côté que plusieurs facteurs semblent favoriser l’apparition d’une sciatique. On a une faiblesse de la sangle abdominale, le port de charges lourdes à répétition, une fibrose musculaire, un excès de poids, etc…

La tendinite

Ici, on parle plus précisément de tendinites des fessiers. La tendinite touche surtout le moyen fessier. Retenez qu’il s’agit d’une inflammation du tendon du moyen fessier. Chez le patient qui en souffre, elle va se manifester par des douleurs dans la fesse. Les douleurs peuvent apparaître à la suite d’une position assise prolongée. La tendinite des fessiers peut être encore causée par un sport violent, une chute, la montée des escaliers, etc…

Les maux de dos

Les douleurs ne tardent pas à apparaître lorsque l’on ne prend pas soin de notre dos. Le mal de dos à de multiples origines. En effet, il peut révéler des postures inadaptées, une grande fatigue, une affection, un stress profond, etc. Les douleurs des vertèbres lombaires peuvent entraîner des maux qui vont s’étendre jusque dans la fesse ou la cuisse. Il y a aussi au banc des accusés les douleurs musculaires pouvant résulter d’une élongation du grand fessier.

Douleurs au coccyx

La zone du coccyx est formée par un ensemble de petites vertèbres. Il se situe au niveau des fesses et à l’extrémité de la colonne vertébrale. La douleur peut s’amplifier lorsque l’individu est en position assises. On parle de coccygodynie aiguë lorsque le mal n’excède pas 2 mois, soit 8 semaines. Tandis que dans le cas de la coccygodynie chronique, les douleurs sont persistantes. Les douleurs au coccyx peuvent survenir en cas de chute sur les fesses ou à la suite d’un accouchement chez la femme.

Ostéopathie douleur fessier position assise

L’ostéopathie pour traiter les douleurs dans les fessiers

L’ostéopathie est basée sur un ensemble de manipulations visant à traiter les affections. Cette discipline aide à combattre les douleurs que l’on pourrait ressentir dans le corps. Une visite que l’ostéopathe peut s’avérer utile pour chasser les douleurs ressenties dans les fesses. Vous pouvez faire appel à un ostéopathe au Luxembourg., en France près de chez vous le praticien redonnera de la liberté de mouvement à votre bassin ainsi que de la mobilité à vos disques lombaires ce qui permettra de soulager vos douleurs, il pourra aussi vous conseiller de petits exercices de mobilité du bassin et de la colonne vertébrale afin de soulager et de décoincer et d’irriguer vos disques intervertébrals (petits coussins entre les vertèbres).

Le principe de l’ostéopathie

Dans le domaine de l’ostéopathie, la douleur est considérée comme une chose évolutive. L’objectif de l’ostéopathe est de retrouver l’origine des douleurs dont souffrent le patient. Une fois la source du mal détectée, il va traiter le mal afin de l’éradiquer. Pour venir à bout des affections, le praticien utilise 3 types de manipulations. On parle de normalisations « structurelles », crâniennes et viscérales. Chaque manipulation est utilisée dans un but précis. Par exemple : les manipulations structurelles employées pour redonner la mobilité à une articulation bloquée.

Les maux de dos peuvent favoriser des douleurs dans les fesses. Or, l’ostéopathie peut lutter contre les lombalgies en aidant les muscles de votre dos à retrouver de la mobilité. Une technique permet de travailler la souplesse de la colonne vertébrale. Toutefois, l’ostéopathie est déconseillée aux personnes souffrant de hernies discales avec pression de la moelle épinière.

Bien choisir son ostéopathe

Il faut s’orienter vers un praticien qui a reçu une bonne formation. La différence entre les praticiens est surtout une affaire de formation. Il y a aussi l’expérience et le sérieux mis dans l’exercice de son activité. On rencontre des ostéopathes qui sont avant tout des médecins. Ils ont un doctorat de médecine. Ceux-ci ont suivi une formation complémentaire en ostéopathie. D’autres ne sont pas des médecins, ils ont obtenu leur diplôme après des années d’études supérieures en temps plein. Que ce soit les uns ou les autres, vous pouvez bénéficier d’un traitement qui soulagera votre problème.

Soigner douleur fessier position assise

L’ostéopathie pour soulager les douleurs

Les douleurs dans le bas du dos qui prolongent jusqu’au niveau des fesses peuvent être soulagées par l’intermédiaire de l’ostéopathie.

Comment se déroule une séance d’ostéopathie ?

Le recours à l’ostéopathie peut contribuer à l’éradication des douleurs dont vous souffrez, que ce soit dans le dos ou les fesses. Toutefois, l’intervention est précédée par un interrogatoire et un examen physique. En effet, il est important pour le thérapeute de glaner des informations sur votre cas afin de mieux comprendre votre problème et de réaliser les manipulations les plus adaptées à votre physionomie et votre pathologie. L’ostéopathe cherche à déterminer la cause réelle des douleurs avant l’intervention. Durant l’interrogatoire, vous pouvez lui poser toutes les questions qui vous passe dans la tête. Il saura répondre à vos préoccupations et vous satisfaire pleinement. L’avantage avec cette médecine douce est qu’elle permet de traiter le corps dans son ensemble.

On peut découper le déroulement d’une séance d’ostéopathie en plusieurs étapes.

On distingue d’abord l’anamnèse qui est l’étape de l’interrogatoire que nous avons cité plus haut. Une liste de renseignements sera demandée par le praticien concernant votre état de santé. Il va également s’enquérir de vos antécédents familiaux et médicaux. Après cette première étape, il s’agira de faire les tests et le thérapeute passera aux manipulations. Les deux dernières étapes sont la vérification et les conseils. La durée d’une séance peut osciller entre 30 et 60 minutes. Elle dépend de la situation de chaque patient. Il faut souligner qu’un ostéopathe propose un traitement adapté dans le but de venir à bout de vos douleurs. Par ailleurs, il peut parfois orienter le patient vers un spécialiste en vue d’une prise en charge complémentaire de celui. N’hésitez pas à contacter un praticien expérimenté dès maintenant !

Quelques réflexes pour soulager vos douleurs

Des gestes qui soulagent peuvent vous être d’une aide précieuse, en cas de douleurs localisées en bas du dos ou dans les cuisses se propageant dans la région des fesses. Recherchez la position dans laquelle vous ne ressentez pas de douleurs. Vous pouvez utiliser les positions de repos, par exemple allongé sur un support ferme avec un coussin sous les genoux pour soulager les lombaires. Dans le cas d’une sciatique, il est nécessaire d’éviter la position qui déclenche la douleur. Il faut prendre des précautions en se relevants d’une position allongée, se mettre sur le coté puis ensuite s’aider des bras pour basculer à la verticale et enfin se redresser. Votre médecin peut vous prescrire un antalgique ou un anti-inflammatoire dans l’intention de soulager.

Un élément que l’on néglige souvent c’est le fait de s’hydrater car l’eau c’est le premier des anti-inflammatoires et faites attention a votre alimentation et évitez le sucre, les viandes rouges, les produits laitiers, l’alcool… tous ces aliments peuvent aggraver le phénomènes inflammatoire. Même en cas de douleurs aiguës il ne faut pas rester allongé, le mouvement fait parti des premier traitements qui vont vous soulager, on ne parle pas de faire du sport mais de petits mouvement de mobilité du bassin et de marche tranquille.

Un des meilleurs traitement de fonds consiste muscler et assouplir votre dos et vos fessiers dans le cadre d’exercices physiques adaptés et encadrés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *