Comment gérer la rupture avec un pervers narcissique homme ?

Conseil et soins de santé

Avant de parler de gestion de rupture avec un pervers narcissique, il convient de définir ce comportement afin de mieux cerner les signes du trouble psychique.

Les définitions spécifiques du pervers narcissique

Souvent cité dans les films, dans les appels à témoignage, le pervers narcissique suscite la curiosité. Toutefois, les nombreuses victimes ignorent souvent ce comportement complexe avant d’être confrontés à ce type d’individu.

En fait, un pervers narcissique est défini comme un être affecté par un trouble de la personnalité narcissique. Cela signifie que cet individu ressent une image dévalorisante de sa propre personne.

En rabaissant ses proches ou la personne qu’elle aime, le pervers narcissique pense qu’il retrouve ses valeurs en agissant de la sorte. En règle générale, ce phénomène apparaît plus souvent parmi la population masculine. Comme cet être souhaite apparaître comme une personne supérieure par rapport à ses pairs, il veut à tout prix attirer leur admiration. En manipulant ses proches, il ne sent pas pour autant coupable de ses actes même s’il provoque des blessures profondes chez autrui.

En grande majorité, le pervers narcissique est côtoyé au quotidien. Il peut s’agir d’un conjoint, d’un ami, d’un collègue voire d’un membre de la famille.

Les causes multiples de cette attitude

Le pervers narcissique est atteint d’un trouble de la personnalité qui s’annonce parfois compliqué. Malheureusement, son origine demeure inconnue. Les spécialistes se réfèrent souvent à une enfance en rupture avec le mode d’éducation normale. Le pervers narcissique est probablement un enfant protégé à l’extrême, ou un enfant qui est soumis à des attentes très contraignantes.

Par ailleurs, le cas d’enfants victimes d’abus ou de négligence est souvent évoqué. En outre, les scientifiques parlent également d’un possible dysfonctionnement d’ordre génétique ou neurobiologique. A l’heure actuelle, les pronostics demeurent ouverts et la cause exacte n’est pas encore dévoilée.

Le pervers narcissique dans le couple

Les complications possibles du trouble de la personnalité narcissique

Si un individu atteint de la perversion narcissique ne connaît aucun traitement plusieurs conséquences sont à craindre. Il est possible d’évoluer négativement vers l’abus de drogues ou d’alcool. Une dépression peut facilement survenir.

Par ailleurs, la personne peut générer des pensées ou des attitudes suicidaires. Cela peut également conduire à des problèmes d’ordre relationnel ainsi que des soucis de comportements dans le milieu scolaire ou le milieu professionnel.

Le trouble de la personnalité narcissique peut affecter davantage les êtres dépendants affectivement, et ceux qui ignorent qu’ils sont atteints par ce type de trouble. En clair, ils nient qu’ils sont malades. La dépendance affective peut être liée à un mépris des parents face aux peurs ou aux besoins au cours de l’enfance. Cela peut aussi émaner d’un manque de reconnaissance, d’une manipulation excessive des parents.

Les signes caractéristiques pour repérer un pervers narcissique

Pour percevoir rapidement le jeu d’un pervers narcissique, il convient de retenir certains critères. En règle générale, le pervers narcissique se montre sous des dehors avenants. Il est séduisant, ouvert aux autres ou au contraire assez introverti. La majorité de son entourage le juge à la fois charmeur et flatteur. Au fur et à mesure qu’on le fréquente, d’autres signes de trouble de la personnalité font leur apparition.

En effet, le pervers narcissique adore communiquer de manière plutôt floue. Son opinion varie de façon fréquente. Le mensonge est son fer de lance et sa jalousie devient légendaire au fil du temps. En outre, le pervers narcissique ne veut jamais avouer ses torts, tout comme il refuse d’assumer ses actes. Il n’est pas capable de tenir compte des besoins ou des sentiments de ses pairs. En quête permanente de succès ou de reconnaissance, il revêt plusieurs facettes.

Il passe d’un sentiment de tristesse à une grosse colère face à des contrariétés. Comme il est inconscient du mal qu’il fait, le peu d’importance qu’il fait preuve par apport aux autres est toujours bien calculée.

Gérer la sépareration avec un pervers narcissique

Les ressentis des victimes du pervers narcissique

De nombreuses victimes d’un pervers narcissiques ont pu éprouver de multiples sensations. Face au trouble de la personnalité narcissique, la culpabilité peut être décuplée. La victime peut également se sentir complètement dévalorisée comme si elle faisait face à un bourreau. Par ailleurs, elle peut être sujette à de multiples critiques sans le mériter en aucun cas. Elle peut avoir l’impression de ne plus se sentir telle qu’elle est en réalité. Elle doit prêter attention à ses propos afin de ne pas provoquer davantage le pervers narcissique.

L’attitude à adopter face à un pervers narcissique

Le seul moyen de ne plus subir les actes du pervers narcissique consiste à rompre avec lui. Il ne faut pas prolonger la relation sous prétexte de l’aider ou de croire qu’il va s’améliorer. C’est notamment le cas s’il refuse tout soin ou traitement afin d’améliorer son trouble de la personnalité narcissique.

Des cas de victimes de pervers narcissiques nombreux qui n’ont pas réussi à rompre sont légion. Les victimes deviennent dépressifs, parfois proches de la folie. Souvent, elles sont obligées de passer par un psychothérapeute ou un psychiatre pour sortir de cette mauvaise passe. Elles sont réellement sous emprise et ne réalisent pas qu’elles sont des victimes. Parfois, l’emprise est telle qu’elles ressentent plus de compassion envers leur tortionnaire et ont du mal à réaliser leur situation.

Pour sortir de ce cercle vicieux, les victimes doivent regarder le problème en face sans œillères. Quand elles sont conscientes qu’elles ont affaire à un trouble de la personnalité narcissique, elles doivent faire attention à ne pas le provoquer. En prenant leur distance, elles contribuent à ne pas empirer la relation. C’est malheureusement une relation empirique qui n’aboutira nulle part, sauf à davantage de destruction de part et d’autre.

Comprendre le mode de raisonnement du pervers narcissique

Pour mieux cerner sa personnalité, il faut comprendre son mode de raisonnement. Il se veut tout puissant. Le pervers narcissique a tendance à penser qu’il est seul à détenir la raison et que tous les autres ont forcément tort. Le changement d’attitude est très difficile voire carrément impossible à obtenir de sa part. Déterminer si une relation est devenue toxique s’avère parfois un réel parcours du combattant.

Dans une relation de couple, se défaire d’un pervers narcissique est particulièrement ardu. Citons le cas du pervers narcissique dans plusieurs modes de relations.

La personnalité du pervers narcissique

Le cadre de vie du couple avec un pervers narcissique

Une vie de couple ne vit plus jamais dans un environnement harmonieux et serein lorsqu’une des parties est un pervers narcissique. Ce genre de relation conduit inexorablement à l’épuisement, à la fatigue morale, à la perte de confiance de la victime. La manipulation du pervers narcissique va devenir le quotidien du couple. Cela va engendrer stress, énervement, doute et trouble de sommeil chez la victime.

L’intelligence tordue du pervers narcissique le conduit à créer des scénarios extrêmes, des situations obsessionnelles pour parvenir à détruire l’objet de son vil chantage. Si la victime envisage la rupture, elle doit faire à la fois preuve de tact et de stratégie, dans un premier temps. Quant elle a mis sur le tapis le sujet de la rupture, elle doit se montrer ferme quant à ses intentions.

En effet, l’être atteint de trouble narcissique va chercher à déstabiliser sa future ex ou son futur ex. L’objectif étant de retenir à tout prix sa victime parce qu’il croit fermement à son prétendu pouvoir de persuasion.

Comment rompre avec un pervers narcissique dans une relation de couple ?

Le cas s’avère beaucoup plus délicat et plus complexe, quand il s’agit d’avoir une relation de couple avec un pervers narcissique. Comme il crée une sorte de confusion mentale, les chamboulements d’ordre émotionnels prennent souvent le dessus. Dans cette optique, les besoins de réflexions rationnelles sont amenuisés ou tournent au ralenti.

Pour sa part, le pervers narcissique ressent un plaisir qualifié de diabolique à isoler son compagnon de route amoureux ou son amoureuse. Il cherche à tout prix à couper le contact avec ses proches et le monde extérieur.

Pour entamer la rupture, la victime doit tout faire pour garder le contact. Au besoin, elle peut faire appel à un avocat pour évoquer sa situation. Cela permet d’éviter les problèmes de diffamation car le pervers narcissique en est très friand. Souvent, ce sont les amis d’une victime qui peuvent apporter leur aide et leur appui.

Il faut aussi faire la part des choses et se détacher émotionnellement du pervers narcissique. Après cette utile introspection, la machine à rupture est en route. Une première solution revient à lui dire en face ses quatre vérités. Il faut lui expliquer qu’après mûre réflexion, la rupture constitue l’unique porte d’issue. Il faut lui dire, sans ambages, son ressenti, la perte de confiance, la sensation d’insécurité ainsi que les doutes.

Face à de l’assurance, le pervers narcissique ne sait pas comment réagir. Puis, en joignant le geste à la parole, il faut claquer la porte derrière soi.

Gérer la sépareration avec un pervers narcissique

Les suites possibles à une tentative de rupture

La tentative de rupture fait souvent place à une rupture effective car le pervers narcissique ne s’avoue pas facilement vaincu. Il peut revenir à la charge de plusieurs manières pour déjouer les plans de sa victime. Il peut jouer sur la manipulation de type tendresse dans un premier temps. Dans cette alternative, il va lui adresser des messages mielleux, des mots prévenants et poursuivre sa victime avec des propos rassurants. Il va montrer un côté charmeur qui lui est propre.

Face à la fermeté de sa victime, il va radicalement changer de comportement. Il tentera pour cette fois l’intimidation, la menace ou va même menacer de se suicider. Certains pervers narcissiques vont parfois plus loin dans le mensonge. Ils vont jusqu’à inventer de faux décès parmi leurs proches pour tenter d’amadouer leur victime. Ils peuvent aller jusqu’à annoncer le décès d’un proche parent qui se porte pourtant comme un charme.

Les bons gestes à adopter pour finaliser la rupture

Il convient de couper tout contact avec le pervers narcissique. Cela revient à bloquer tous les accès aux réseaux sociaux, à la messagerie internet. Il peut s’avérer nécessaire de changer de numéro de téléphone. Certaines victimes ont souvent changé de ville et de profession pour échapper à leur bourreau. De plus, il s’avère très important de conserver toutes les traces écrites et enregistrées de ses manipulations et de ses machinations.

Le cas du pervers narcissique au travail

Dans le cadre de ses relations professionnelles, le pervers narcissique ne manque pas de ressources. Il manipule à l’envi ses collègues en cherchant même à les retourner les uns contre les autres. Il parvient à susciter la méfiance entre les membres d’une même équipe. Son arme principal est son côté faussement innocent. Il joue celui qui ne ferait pas de mal à une mouche.

Néanmoins, un pervers narcissique est décelable au fur et à mesure qu’on le fréquente. Personne ne peut mentir ou manipuler indéfiniment sans se faire repérer. La plupart du temps, le pervers narcissique choisit un collègue qu’il considère comme vulnérable pour assouvir son besoin de faire du mal à autrui. Cette victime peut subir sa mauvaise influence durant un délai déterminé dans le temps.

Comme une relation professionnelle diffère de la relation personnelle, la réaction de la victime peut devenir néfaste pour le pervers narcissique. Son attitude peut parfois lui causer du tort s’il est déterminé qu’il est atteint d’un trouble comportemental.

Comment contrer un pervers narcissique au travail ?

Si l’obligation professionnelle requiert des relations au quotidien avec ce genre d’individu, il faut recourir à la contre manipulation. Pour ce faire, la communication revient à faire uniquement des phrases courtes et floues. Par ailleurs, il faut également faire appel à une bonne dose d’humour et privilégier l’ironie. L’objectif est de démontrer à travers ces attitudes que le pervers narcissique n’a aucun pouvoir sur les émotions de son entourage professionnel.

Déstabilisé, deux options s’offrent à lui. Soit, ces attitudes l’obligent à se regarder en face. Il va tenter de se faire soigner pour éviter de perdre son emploi. Sinon, il va opter pour la démission. S’il choisit cette dernière option, son cas est désespéré car il va nier éternellement son comportement antisocial et destructeur pour son environnement professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *